Bienvenue sur "Bruxelles-Bruxellons"

Bienvenue sur "Bruxelles-Bruxellons" et merci pour vos nombreuses visites venues de tous les coins du monde.
BRUXELLES D'ANTAN, D'AUJOURD'HUI ET DE DEMAIN
De coups de cœur en coups de gueule...l'histoire, le patrimoine, les anecdotes insolites, les petits secrets, les découvertes, les curiosités, les grands projets et les actualités qui rendent notre ville vivante, passionnante et attachante mais aussi parfois complètement surréaliste.

vendredi 28 décembre 2012

Bergoje à Auderghem - Un village dans la ville


Village du Bergoje - Rue de la Pente - Rue du Verger - Auderghem - Bruxelles-Buxellons
Village du Bergoje - Rue de la Pente - Rue du Verger - Auderghem - Bruxelles-Buxellons

Vieux village du Bergoje
Rue de la Pente - Rue du Verger
Rue du Vieux Moulin - Rue des Villageois - Rue Montagne de Sable

Ces petites ruelles au charme bucolique, semblant toujours faire partie d'un vieux village de campagne, se trouvent pourtant sur la commune bruxelloise d'Auderghem, à deux pas du trafic intense de la chaussée de Wavre et du boulevard du Souverain.


Village du Bergoje - Rue de la Pente - Rue du Verger - Auderghem - Bruxelles-Buxellons



Auderghem - Prieuré du Rouge-Cloître - Prieuré d'Auwerghem - Bergoje - Chaussée de Wavre - Les 3 fontaines - Cartes établies entre 1770 et 1777 sous la direction du Comte de Ferraris - Bruxelles-Bruxellons
Extrait des cartes manuscrites établies sous la direction du Comte de Ferraris entre 1770 et 1777
Prieuré du Rouge-Cloître - Prieuré d'Auderghem (actuel Val-Duchesse)  - Les 3 fontaines - Chaussée de Wavre

Auderghem - Clos du Bergoje - Prieuré et château du Val Duchesse - Château Sainte-Anne (ancien château des Orchidées-château Madou) - Abbaye de la Cambre - Bruxelles-Bruxellons
Carte du nouveau quartier Sainte-Anne - Réaménagement des voiries à partir de 1915

La colline aux poux

Situées entre la rue des Villageois et la rue du Vieux Moulin, ces deux "strootjes" (petites ruelles) étroites et pavées à l'ancienne sont des vestiges du village qui se développe sur cette colline du XVIIIe siècle au début du XXe. Les sentiers se bordent progressivement de petites maisons typiques de l'habitat semi-rural de l'époque. 
Connue autrefois sous le nom peu flatteur de "Loozenberg", ce qui se traduit littéralement par "colline aux poux", on comprend que les habitants du coin aient privilégié la dénomination plus sympathique de "Bergoje": interprétation en dialecte bruxellois du mot flamand "Berghuizen" (maisons sur la colline). 
La rue de la Pente est la plus pittoresque et la plus authentique. Sous son premier nom de "Huysweg",  elle était déjà reprise dans un atlas des voies vicinales datant de 1843 (avec ses mensurations: longueur 106 mètres, largeur 1,65 m)
On y découvre encore quelques "huskes" rescapées. Installées à l'extérieur des maisons par souci d'hygiène, ces annexes "WC" n'ont vraisemblablement plus le même usage aujourd'hui. 
Dans ce même atlas, la rue du Verger était répertoriée  comme "sentier n°41" sous le nom de "Middenweg" et servait de raccourci pour rejoindre le "Roodklooster" (Rouge-Cloître). Les maisons anciennes qui y subsistent sont plus récentes et datent de l'entre-deux-guerres.
Des deux côtés de la chaussée de Wavre (entre les n° 1800 et 1900) partent quelques impasses où l'on retrouve ce même type d'habitat.



Village du Bergoje - Loozemberg - Chaussée de Wavre - Auderghem - Bruxelles-Bruxellons
Vue de la chaussée de Wavre à hauteur du Loozenberg - Bergoje  (sur la gauche) - Fin du XIXe siècle

"Le long de la chaussée de Wavre, à hauteur de la rampe qui mène à ce quartier, on peut encore voir des pans de murs dressés à la fin du XIXème siècle. Ils datent de l'époque des travaux d'assainissement du Bergoje pour retenir les terres en périodes pluvieuses..."
"A l'angle de la chaussée de Wavre et de la chaussée de Tervueren se dressait une chapelle, Notre-Dame des Sables, construite vers 1650 par les religieux du Rouge-Cloître sur des terrains qu'ils avaient reçus en don. Elle fut démolie vers 1830. Le bâtiment qui s'élève à sa place en rappelle l'existence par une niche dans la façade abritant une statue de la Vierge de style Louis XV, en porcelaine..."
Jean-Marc Delaunois
Historien

Bergoje - Villa "La Bruyère" - "Clos du Bergoje" - Auderghem - Bruxelles-Bruxellons
Villa "La Bruyère" (démolie en 1986)  à l'emplacement de l'actuel Clos du Bergoje

A la fin du XIXe siècle, les communes rurales situées à la lisière de la Forêt de Soignes attirent les notables et les bourgeois nantis de Bruxelles. Après avoir acquis de vastes terrains, ils font appel aux architectes de renom pour y bâtir d'imposantes résidences de villégiature. Entre "villas cossues" et "petits châteaux", elles rivalisent d'originalité ou d'ostentation pour afficher la bonne fortune de leurs heureux propriétaires. Si la commune de Boitsfort en a conservé quelques unes, celles d'Auderghem ont quasiment toutes péri sous les coups de pioches des démolisseurs. 
Dominant la colline de l'autre côté de la chaussée de Wavre, la villa de style arabisant "La Bruyère" a définitivement disparu du paysage en 1986 pour laisser place à un nouveau lotissement dit "Clos du Bergoje".
En bordure du Roodkloosterbeek, la partie basse du promontoire n'a jamais été bâtie. Autrefois occupée par des étangs, elle est restée très humide et marécageuse. Cette caractéristique lui a sans doute permis d'échapper miraculeusement à l'urbanisation galopante de l'après-guerre et à l'appétit des promoteurs dans les années 60-70.
En 1994, Bruxelles-Environnement aménage cet espace préservé en "parc-promenade" de 1,68 ha avec la volonté de conserver au mieux les éléments naturels du site.

Parc du Bergoje - Auderghem - Bruxelles-Buxellons

PARC DU BERGOJE

En cours de rédaction...



Sources :
  • Guide "Bruxelles insolite et secret" - éditions JONGLEZ
  • Auderghem - Guides des communes de la Région bruxelloise - CFC éditions
  • Bruxelles-Environnent (IBGE) - Espaces verts

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires, suggestions, précisions ou corrections éventuelles sont toujours les bienvenus et nous y répondons avec plaisir.