Bienvenue sur "Bruxelles-Bruxellons"

Bienvenue sur "Bruxelles-Bruxellons" et merci pour vos nombreuses visites venues de tous les coins du monde.
BRUXELLES D'ANTAN, D'AUJOURD'HUI ET DE DEMAIN
De coups de cœur en coups de gueule...l'histoire, le patrimoine, les anecdotes insolites, les petits secrets, les découvertes, les curiosités, les grands projets et les actualités qui rendent notre ville vivante, passionnante et attachante mais aussi parfois complètement surréaliste.

mardi 2 février 2016

Bruxelles Propreté - Réforme des collectes de déchets ménagers reformulée


Bruxelles-Propreté - Réforme de la collecte des déchets ménagers 2010 (Secrétaire d'Etat Emir Kir) - Instauration du tri sélectif "Papiers-Cartons" - "Emballages PMC" via les sacs jaunes et bleus - Bruxelles-Bruxellons


Pour mémoire...
2010 
Pour la bonne cause du recyclage, le secrétaire d'État Emir Kir (PS) bouleverse les habitudes des Bruxellois en instaurant le tri des déchets papiers/cartons et emballages PMC, collectés une fois par semaine. Dès le printemps 2012, la collecte hebdomadaire des sacs verts est également généralisée aux 19 communes.


Bruxelles-Propreté - Réforme de la collecte des déchets ménagers 2013 (Secrétaire d'Etat Rachid Madrane) - Collecte alternée des sacs jaunes et bleus une semaine sur deux - Un calendrier des collectes difficile à gérer pour les citoyens bruxellois - Bruxelles-Bruxellons

Bruxelles-Propreté - Réforme de la collecte des déchets ménagers 2013 (Secrétaire d'Etat Rachid Madrane) - Collecte alternée des sacs jaunes et bleus une semaine sur deux - Un calendrier des collectes difficile à gérer pour les citoyens bruxellois - Bruxelles-Bruxellons

Pour mémoire...
2013 
Fraîchement installé à la place de son prédécesseur, le nouveau secrétaire d'État Rachid Madrane (PS), modifie ce régime par la collecte alternée des sacs bleus et jaunes, une semaine sur deux. A l'époque, il qualifie sa réforme de "pensée rationnelle qui colle parfaitement aux habitudes des Bruxellois".
Dans la foulée, il lance également un projet pilote de tri sélectif des déchets organiques via un nouveau sac orange qui est testé sur base volontaire dans deux communes bruxelloises (Etterbeek et Evere).

Cet extrait du rapport annuel 2013 de l'agence Bruxelles-Propreté (publié en septembre 2014) explique clairement les raisons pour lesquelles ce changement s'impose.

"L’alternance de la collecte des sacs bleus et des sacs jaunes a représenté pour Bruxelles-Propreté un des plus importants défis de ces dernières années : modifier l’habitude de sortir ses sacs bleu et jaune le même jour, qui était ancrée chez les Bruxellois (*)Il faut rappeler que ce changement trouve son origine dans les nouvelles installations de tri. Ces dernières exigent que les 2 fractions soient parfaitement séparées à leur arrivée au centre de tri pour améliorer leur recyclage. Bruxelles-Propreté ne s’est pas lancée dans ce nouveau dispositif de collecte sans interroger préalablement les Bruxellois. Une enquête auprès des habitants a permis de déterminer qu’ils sortent leur sac jaune en moyenne toutes les deux semaines et leur sac bleu toutes les trois semaines. L’alternance de la collecte se rapproche donc de la réalité de la majorité des ménages"

(*) Selon la députée bruxelloise Charlotte d'Ursel (MR), suite à ces réformes successives, chacune des deux campagnes publicitaires réalisées pour sensibiliser le public aurait coûté la bagatelle d'un million d'euros.


Bruxelles-Propreté - Projet de réforme de la collecte des déchets ménagers 2016 controversé (Secrétaire d'Etat Fadila Laanan) - Supression de la collecte bihebdomadaire des sacs blancs - Les sacs blanc, jaunes et bleus collectés le même jour, une seule fois par semaine - Bruxelles-Bruxellons

2014 -2016
Chronique d'une réforme controversée

Octobre 2014
Quand on veut simplifier la vie des Bruxellois mais qu'on la complique...

Trois mois après son entrée en fonction, la nouvelle secrétaire d’État en charge de la Propreté publique annonce une énième grande réforme de la collecte sélective de nos déchets à l'horizon 2016
  • Suppression du ramassage bihebdomadaire des sacs blancs.
  • Suppression de l'alternance " une semaine sur deux" pour les sacs jaunes et bleus. (retour à la situation 2010-2012).
  • Les trois sacs blancs, jaunes et bleus seront donc récoltés le même jour, une fois par semaine.
  • Suppression des collectes en soirée.
L'objectif louable est de "simplifier la vie des Bruxellois" avec un calendrier de collectes beaucoup plus facile à mémoriser et d'éviter les fréquentes confusions de sortie de sacs bleus ou jaunes au jour dit. (Copier sur son voisin, c'est pratique...sauf s'il se trompe aussi !) Depuis 2013, plus de 150.000 "mauvais sacs" resteraient lamentablement sur le trottoir chaque année, faute d'avoir pu être enlevés par la tournée prévue.
Sacs blancs (déchets non triés)
Mais, du coup, les sacs blancs ne seront plus évacués qu'une seule fois par semaine. Cela pose un problème évident de stockage de déchets ménagers à domicile durant 4 à 7 jours, tout particulièrement au niveau de l'hygiène et des odeurs. Un tollé de critiques et de protestations s'ensuit, tant de la part des citoyens que du monde politique. Ce projet est même carrément jugé "antisocial" (un comble pour une responsable politique issue du parti socialiste...) puisqu'il handicapera surtout les familles qui vivent dans de petits appartements et tous les ménages qui ne disposent pas d'un garage privé, d'un jardin, d'une terrasse ou d'un local à conteneurs collectifs dans l'immeuble pour les entreposer.
Sacs jaunes et bleus
Curieusement, cette nouvelle réforme annoncée rentre en quasi totale contradiction avec les arguments en faveur de la collecte alternée âprement défendus par son prédécesseur et repris dans le rapport annuel 2013 de l'Agence Bruxelles-Propreté publié un mois plus tôt (voir ci-dessus...). Soit ce rapport raconte vraiment n'importe quoi et repose sur du vent, soit le retour à un ramassage hebdomadaire des sacs bleus et jaunes ne s'impose pas du tout. Apparemment, il devrait même poser de sérieux problèmes techniques et logistiques.
Comprenne qui pourra !


Bruxelles-Propreté - Projet de réforme de la collecte des déchets ménagers 2016 controversé (Secrétaire d'Etat Fadila Laanan) -  Tri sélectif complémentaire pour les déchets organiques via le sac orange - Bruxelles-Bruxellons

Mars 2015
Quand on en compense la perte d'un sac sur deux par un nouveau sac...

Fadila Laanan présente son plan "B". Finalement, après mûres réflexions, il y aura quand même deux collectes hebdomadaires mais toujours une seule pour les sacs blancs.
  • Un jour regroupant les sacs blancs, jaunes et bleus 
  • Un autre jour pour les sacs verts et oranges (le petit nouveau) 
"Je rappelle que l’on estime à 50 % le taux de déchets organiques présents dans le sac blanc et qu’ils constituent le seul gisement disponible permettant d’atteindre les 50 % à l’horizon 2020. Ce chiffre objective l’utilité d’introduire, sur base volontaire, le sac orange, au regard des objectifs visés et des contraintes rencontrées. Une fois le sac orange généralisé, il va de soi qu’il ne sera plus nécessaire de s’inscrire comme c’est le cas aujourd'hui dans le cadre des projets pilotes."

Initiée par son prédécesseur Rachid Madrane, la phase expérimentale a été lancée à Etterbeek et Evere dès le mois d'octobre 2013. Elle s'est étendue par la suite à Auderghem, Woluwe-Saint-Pierre, et Forest (avril 2015), rejoints plus récemment par Saint-Gilles et Schaerbeek (fin 2015) puis par Woluwe-Saint-Lambert (février 2016). Le "club des pionniers volontaires" est donc actuellement implanté dans 8 communes bruxelloises sur 19. 
Faute de disposer d'une solution de recyclage dans la capitale, le contenu de nos sacs verts et oranges doit ensuite parcourir 130 km en camion pour être transformé en biogaz ou en compost dans une unité de bio-méthanisation située à Ypres...en Flandre occidentale. Même si on en parle depuis quelques années, en implanter une à Bruxelles n'est toujours pas à l'ordre du jour mais si cette collecte a le succès espéré, il faudra pourtant trouvé une autre solution car l'unité d'Ypres n'a qu'une capacité de 30.000 tonnes par an et le gisement potentiel bruxellois serait, à terme, de minimum 40.000 tonnes (90.000 pour les plus optimistes).

"Aucun maïeur, aucun échevin de la propreté n’a pour ambition d’en avoir une sur son territoire. Je peux vous dire que ça sent très mauvais. Il s’agit d’un dispositif très compliqué à mettre en place dans une ville-région comme Bruxelles où il y a une grande densification de la population. Trouver un espace suffisamment éloigné pour éviter ces nuisances olfactives serait très difficile..."

La secrétaire d'Etat table aussi sur la collecte séparée des déchets organiques, pour compenser la disparition annoncée du ramassage bihebdomadaire des sacs blancs...

"Comme je ne suis pas quelqu'un de radical et de fermé, j'ai beaucoup consulté et échangé avec tous ceux qui avaient un message pertinent sur ce dossier et je pense qu'il faut pouvoir répondre aux difficultés que certains citoyens pouvaient rencontrer. Je crois avoir trouvé une solution qui permet, en tout cas, de rencontrer la problématique de stocker pendant une semaine des déchets qui sentent..."

La "solution" avancée repose en fait sur une "astuce". Dans la mesure où l'usage du sac orange se fait sur base volontaire, afin de ne pas devoir attendre jusqu'à la semaine suivante pour l'évacuer, on pourra toujours mettre ses déchets organiques dans le sac blanc sans craindre de représailles et profiter ainsi d'un ramassage intermédiaire. Sauf que cela réduira forcément l'efficacité du tri sélectif et que cela ne fonctionne pas en sens inverse : pas question de mettre des langes de bébé et des coquilles d’œufs, d’huîtres, de moules ou d'escargots dans le sac orange. Il ne s'agit donc que d'une demi-solution de collecte dédoublée pour les déchets odorants.

Invitée par Martin Buxant, Fadila Laanan s'explique sur le fameux sac orange (Lien vers la vidéo Bel RTL - 17/03/2015)

Déjà approuvée par le gouvernement bruxellois, la mise en application de la réforme est prévue pour mars 2016.


Bruxelles-Propreté - Projet de réforme de la collecte des déchets ménagers 2016 controversé (Secrétaire d'Etat Fadila Laanan) -  La collecte des sacs blancs et oranges une seule fois par semaine posent question quant aux problèmes de stockage, d'hygiène et d'odeurs - Bruxelles-Bruxellons

Octobre 2015
Quand il est question de parfums, de poissons et de couches-culottes...

Lors de la présentation du budget 2016 de l'agence Bruxelles-Propreté, la secrétaire d’État annonce que, "pour des raisons d'organisation", la mise en application de la réforme est reportée de six mois. Elle ne verra donc pas le jour avant l'automne 2016. 

En revenant sur le sujet lors d'une interview sur Télé Bruxelles, Fadila Laanan confie ses "trucs & astuces" perso pour éviter les mauvaises odeurs consécutives au stockage des poubelles à domicile durant une semaine. Dans la même journée, elle en rajoute une couche (c'est le cas de le dire...) au micro de la RTBF.

"Je pense que chaque consommateur, quand il va se trouver face à cette réforme va consommer autrement. C'est clair qu'on ne fait pas du poisson si on sait que son sac poubelle sort trois ou quatre jours après (?!)"  
Source : Télé Bruxelles - 26/10/2015

"Moi, personnellement, avec le système de collecte actuel, je ne mange pas de poisson quand je sais que je ne vais sortir ma poubelle que bien plus tard (?!). Mais chacun fait ce qu'il veut. La caricature de mes propos, c'est facile mais nous devons avoir une vision responsable.../...Avec l'arrivée du sac organique, les déchets sentiront moins forts puisqu'ils ne seront plus mélangés (?!).../... Pour ce qui est des langes des bébés, ne soyons pas dupes. Un lange, ça sent mauvais tout de suite. Moi, quand je changeais les couches de mes enfants, je mettais le lange dans un sac congélation fermé (?!) et cela ne sentait plus. C'était mon truc à moi et il vaut ce qu'il vaut..."
Source : RTBF - 26/10/2015


Étayer sa thèse par des exemples concrets part d'une bonne intention, encore faut-il qu'ils soient probants. Ceux-ci vont faire le buzz sur les réseaux sociaux en déclenchant aussitôt une vague déferlante de traits d'humour moqueurs et de commentaires sarcastiques largement relayés par les médias. Comiques ou consternantes suivant les points de vue, ces explications foireuses resteront sans doute dans les annales des cours de communication politique comme exemple de gaffe à éviter. 
Plus sérieusement, plusieurs bourgmestres (dont l'ancien secrétaire d’État à la Propreté publique Emir Kir) s’insurgent contre cette réforme qui ne tient pas compte des réalités bruxelloises, notamment pour les petits logements exigus dans lesquels stocker un sac supplémentaire pendant une semaine est impraticable.
Novembre 2015
Quand les représentants du personnel consultés restent sceptiques...

"Cette réforme est une incohérence complète. Si on veut vraiment améliorer le tri à Bruxelles, il ne faut pas supprimer un passage, mais bien les augmenter, à l’instar d’autres capitales européennes, avec un passage par jour minimum..../...En outre, il n’y a pas assez de véhicules, ce qui entraîne un risque évident de sécurité pour les chauffeurs" 
Muriel Di Martinelli - CGSP

"J’ai 40 ans de service de terrain et je sais bien que la réforme telle que présentée ne marchera pas.../...Si Mme Laanan  pense que le fait de supprimer un sac blanc va résoudre le problème du tri, arranger l’organique et diminuer le nombre de dépôts clandestins, elle croit encore au Père Noël.../...En outre, cette réforme aura un coût considérable puisqu'il faut acheter 42 nouveaux camions et en réaménager 30 autres."
Michel Piersoul - SLFP

Bruxelles-Propreté - Réforme de la collecte des déchets ménagers 2016 revue et corrigée (Secrétaire d'Etat Fadila Laanan) - Sous pression citoyenne, politique et syndicale, la Région Bruxelles-Capitale renonce à supprimer la collecte bihebdomadaire des sacs blancs - Bruxelles-Bruxellons

Février 2016...
Quand la réforme est revue et corrigée...

En définitive, sous la pression citoyenne, politique et syndicale, la Région bruxelloise renonce à la suppression du ramassage bihebdomadaire du sac blanc.

"Les craintes engendrées par la perspective de voir disparaître une des deux collectes hebdomadaires de sacs blancs étaient telles que cela polluait notre réforme. Je suis déterminée et politique, mais je ne suis pas têtue"
Fadila Laanan

"Les citoyens avaient l’impression qu’on leur enlevait quelque chose. Il ne fallait pas s’entêter même si j’estime que le système était bien pensé../...Il s’agit quand même d’une réforme, car nous généralisons le sac orange à toutes les communes et nous supprimons l’alternance entre sac bleu et sac jaune.../...À terme, j’espère toutefois qu’on arrivera à un seul sac blanc pour répondre aux exigences européennes de 50% de déchets triés et traités à l’horizon 2020, pour 35% actuellement à Bruxelles."
Disons que les citoyens avaient surtout l'impression qu'on ne leur enlevait plus quelque chose. 

"Je ne suis pas têtue - Il ne fallait pas s'entêter"
Onze mois plus tôt, la secrétaire d'État assurait déjà qu'elle n'était "ni radicale, ni fermée" (à d'autres idées...). Depuis la première annonce de sa réforme en octobre 2014, elle s'est pourtant obstinée à maintenir son cap contre vents et marées et c'est manifestement à contrecœur qu'elle fait tardivement marche arrière. 

"Il s'agit quand même d'une réforme..."
On en a tellement parlé et elle a fait couler tellement d'encre que plus personne n'en doute. 

Pour l'automne 2016...
  • Sacs blancs : rien ne change, la collecte bihebdomadaire des déchets non triés est finalement maintenue au rythme actuel.
  • Sacs oranges : la grande nouveauté reste la généralisation aux 19 communes d'une collecte hebdomadaires des déchets organiques ou bio-déchets. Non imposé, ce tri sélectif complémentaire est laissé au libre choix de chaque ménage, du moins dans un premier temps d'adaptation.
  • Sacs jaunes et bleus :  suppression de l'alternance "une semaine sur deux" mise en place en 2013. La collecte hebdomadaire des papiers-cartons et des emballages PMC est rétablie à son rythme d'origine (2010-2012). Cela simplifiera certainement la vie des Bruxellois et évitera que trop de "mauvais sacs" restent abandonnés sur le trottoir, faute d'avoir été sortis le jour adéquat...mais c'est aussi un aveu d'échec pour la réforme précédente.
  • Sacs verts : rien ne change, ils restent également collectés chaque semaine.
En principe, ils devraient être regroupés en deux tournées de ramassage par semaine (1 x blanc-bleu-jaune + 1 x blanc-orange-vert) mais les modalités ne sont pas encore définitivement établies.
Sur le plan logistique, l'objectif est de passer de 28 à 5 grands secteurs de collectes mais il faut veiller à équilibrer le nombre de kilomètres parcourus et les poids soulevés par chaque collecteur dans les différentes tournées. Autant dire que ce n'est pas vraiment simple à organiser et que les concertations avec les syndicats du personnel de l'agence Bruxelles Propreté sont loin d'être terminées.

4 commentaires:

  1. S'il y a bien quelque chose qui me rend rageuse ici, ce sont les poubelles !
    C'est purement crétin, lamentable, dégueulasse. Rien qu'à écrire sur la question, j'ai les naseaux qui frémissent de rage !
    Comment peut-on être assez imbécile pour ne pas prendre exemple sur les voisins, où tous les immeubles et maisons individuelles possèdent des poubelles collectives sur roulettes... sorties X fois par semaine (voire chaque jour), et qu'en plus des containers sont à disposition partout, permettant de se débarrasser des ordures ne pouvant attendre le ramassage officiel. Bref, le Gaulois ne stocke pas ses déchets. Il n'a rien d'un fétichiste des ordures ! Et lorsqu'il les sort, il ne décore pas les trottoirs avec, ne les considérant pas comme des œuvres d'art !

    Sans compter qu'il ne faut pas être dupes... le tri des déchets n'est qu'une couleuvre qu'on tente de nous faire avaler, et que la majorité a déjà bien digéré ! En effet, quel autre motif réel que la suppression d'emplois présente réellement le tri effectué par les citoyens ? Réponse : aucun.
    En triant, nous permettons juste aux centres de gestion des déchets de mettre moins de temps à re trier nos ordures, et donc à faire des économies en termes de personnel !
    Les beaux arguments pseudo écolo ne sont qu'arnaque et insulte faite à l'intelligence du bon peuple !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Lydie
      Avis partagé sur l'absurdité de ce Xème "nouveau plan de collecte des déchets" qui, outre son côté "antisocial" s'offre même le luxe d'être en contradiction complète avec les arguments avancés dans le dernier rapport de l'agence Bruxelles-Propreté. Par contre je ne partage pas du tout votre point de vue sur l'utilité du tri sélectif qui améliore quand même très sensiblement le recyclage et la conscientisation du citoyen. Même s'il est exact qu'on reporte sur son dos une partie du boulot (mais ça, c'est dans l'air du temps) et que ce n'est pas vraiment simple à gérer au quotidien (Les 12 travaux d'Hercule quand on habite au quatrième étage d'un immeuble sans ascenseurs, pour les résidents d'un immeuble ne disposant pas de containers mobiles, pour les personnes du troisième âge...etc.)

      Supprimer
    2. A propos du tri sélectif, je me demande d'ailleurs comment ils vont faire si on collecte trois sacs différents le même jour, une fois par semaine. Va-t-il y avoir trois camions différents à la queue leu leu dans nos rues...(ce serait assez comique, sauf pour les automobilistes qui sont derrière) ? Parce que si on met tout ensemble, compressé dans le même camion, je ne vois pas en quoi le boulot de tri préalable du citoyen aurait encore une quelconque utilité...A ma connaissance, cette question n'a jamais été posée ! Vous avez dit "bizarre"...comme c'est "bizarre".

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer

Vos commentaires, suggestions, précisions ou corrections éventuelles sont toujours les bienvenus et nous y répondons avec plaisir.