Bienvenue sur "Bruxelles-Bruxellons"

Bienvenue sur "Bruxelles-Bruxellons" et merci pour vos nombreuses visites venues de tous les coins du monde.
BRUXELLES D'ANTAN, D'AUJOURD'HUI ET DE DEMAIN
De coups de cœur en coups de gueule...l'histoire, le patrimoine, les anecdotes insolites, les petits secrets, les découvertes, les curiosités, les grands projets et les actualités qui rendent notre ville vivante, passionnante et attachante mais aussi parfois complètement surréaliste.

lundi 5 mai 2014

NEO 1 - EUROPEA - Réaménagement du plateau du Heysel


EUROPEA - NEO change de nom, de look et d'objectifs - Urbanisation du plateau du Heysel - Bruxelles-Bruxellons

Place à "EUROPEA"

Les tergiversations sur le "nom de famille" sont décidément à la mode.
En octobre 2013, juste avant le début des travaux, le projet de shopping center  le long du canal "JUST UNDER THE SKY" s'était subitement mué en "DOCKS BRUXSEL". Sensiblement plus "poétique" mais manquant sans doute d'impact commercial, la première dénomination choisie fut sacrifiée sur l'autel de l'efficacité marketing.
C'est au tour du grand projet urbanistique du plateau du Heysel, d'être rebaptisé avant même d'être né. Contrairement à son proche voisin, il ne se contente d'ailleurs pas de changer de nom mais se dote aussi d'objectifs et de priorités "revus et corrigés" ainsi que d'un nouveau "look" largement remanié par rapport aux avant-projets initiaux.
EUROPEA - NEO change de nom, de look et d'objectifs - Urbanisation du plateau du Heysel - Bruxelles-Bruxellons
Vue aérienne du projet  vers le centre ville dans la perspective de l'avenue Houba de Strooper
Parc des expositions BRUSSELS EXPO à l'avant-plan (à gauche)

EUROPEA - NEO change de nom, de look et d'objectifs - Urbanisation du plateau du Heysel - Bruxelles-Bruxellons
Vue aérienne du projet à partir de l'ATOMIUM avec la MINI EUROPE modernisée à l'avant-plan

En décembre 2012, sur 7 candidatures rentrées dans les délais impartis, trois consortiums avaient été sélectionnés pour participer au concours final.
Les projets finalisés et peaufinés devaient être rentrés pour fin 2013 et la décision ultime aurait dû être prise début de cette année.
Les atermoiements et tergiversations politiques concernant le maintien...ou pas...de l'actuel stade Roi Baudouin au sein du projet ont retardé le programme prévu de quelques mois.
Fin avril 2014, la commune de Bruxelles-Ville (propriétaire des terrains) et la Région Bruxelles-Capitale ont ENFIN pu révéler le gagnant de l'appel d'offres avec, dans la foulée, la présentation de ce nouveau projet de réaménagement du plateau du Heysel...dont la "CHARTE NEO" avait défini les grandes lignes directrices cinq ans plus tôt (mai 2009)

Pour les "mordus" du sujet: lire également la chronique consacrée à l'historique du projet "NEO" : une étonnante saga aux multiples rebondissements et retournements de situations qui s'étale sur 4 années...de mai 2009 à juin 2013 (CLIQUER ICI) 

AND THE WINNER IS...

Le marché est octroyé au géant franco-néerlandais UNIBAIL-RODAMCO qui en assurera le financement et la réalisation en association avec deux entreprises de construction de dimension internationale BESIX & CFE. A terme, il assumera également l'exploitation et la gestion du centre commercial.
L'étude a été confiée au célèbre architecte français Jean-Paul Viguier associé pour l'occasion à l'agence belge d'architecture "Art & Build" (déjà choisie pour la création du shopping center Docks Brussels le long du canal).
L'agence de "lifestyle" anglaise Conran & Partners (Terence Conran, fondateur d'Habitat) sera partenaire pour la conception des aménagements décoratifs et fonctionnels tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du site.

Le groupe privé investira près de 800 millions d’euros dans cette réalisation, (hors infrastructures publiques financée par la Région et Beliris). 
On prévoit que le "parcours du combattant" face aux opposants, le bouclage des dossiers administratifs et l'obtention de tous les permis successifs nécessaires prendra encore au minimum deux ans.
Si tout se déroule sans trop d'anicroches...on peut donc "espérer" voir la mise en œuvre démarrer au cours de l'année 2017...avec une inauguration du "Mall of Europe" prévue pour 2021.
Les objectifs sont ambitieux : pas moins de 15 millions de visiteurs par an et la création de 3.000 emplois directs.


EUROPEA - NEO change de nom, de look et d'objectifs - Urbanisation du plateau du Heysel - Bruxelles-Bruxellons

Nouvelles priorités...
Nouveaux objectifs...

Le nouveau projet "EUROPEA" tourne bien autour de l'actuel Stade Roi Baudouin laissé provisoirement en fonction, du moins tant que le nouveau stade de football ne sera pas reconstruit un peu plus loin et qu'on n'aura pas trouvé une solution valable pour le Mémorial Ivo Van Damme et le championnat européen d'athlétisme de 2022.
A terme, il est destiné à se convertir en parc d'attraction familial indoor sur le thème des personnages créés par Franquin: Spirou, Fantasio, Marsupilami et autres...
Il est d'ores et déjà prévu que le parc "SPIROULAND" soit confié à la société française "Compagnie des Alpes" (déjà bien implantée en Belgique puisqu'elle est propriétaire de WALIBI, AQUALIBI et BELLEWAERDE)

Si "SPIROULAND" est incontestablement l'une des grandes nouveautés-surprises par rapports aux avant-projets "NEO", la décision de maintenir définitivement la MINI EUROPE sur le site en est une autre.

Contrainte de devoir littéralement "dégager le terrain" pour la fin de l'année 2013, puis bénéficiant in extremis d'un revirement lui accordant un sursis de 3 ans...la MINI EUROPE  est non seulement partie prenante du nouveau projet mais appelée à se moderniser et à développer un "parcours multi-sensoriel de découvertes" sous la nouvelle appellation d'EUROPVILLE.
Il faut bien avouer que, vu sa complémentarité touristique évidente avec l'Atomium, sa place logique au sein de la Capitale de l'Europe et le succès qu'elle rencontre.. personne n'avait compris le "pourquoi du comment" de cet acharnement politique à faire disparaître "au plus vite" cette attraction du plateau du Heysel. De nombreux candidats s'étaient d'ailleurs aussitôt pressés au portillon pour la récupérer et la réinstaller en dehors de Bruxelles.

Plus pragmatiques que nos élus politiques, le groupe UNIBAIL-RODAMCO table manifestement sur  les attractions de loisirs pour attirer une foule importante vers son shopping center "Mall of Europe"
SPIROULAND + EUROPVILLE + KINEPOLIS (avec ses 21 nouvelles salles de cinéma) devraient pleinement jouer ce rôle d'autant plus qu'on leur adjoindra un mini-parc scientifique baptisé "La Cité des Enfants" (dans l'esprit de Technopolis à Malines)

Par contre, comme prévu, le parc aquatique OCEADE vieillissant disparaîtra bel et bien du paysage fin 2016 (au terme du prolongement de bail accordé)

Une autre modification majeure se situe au niveau des espaces de bureaux.
Prévue à hauteur de maximum 20.000 m2 dans le plan directeur de NEO, la surface réservée aux bureaux a été drastiquement réduite à 3.500 m2 (soit - 87 %). On retrouve encore une fois le réalisme de professionnels du secteur qui visent avant tout la viabilité et la rentabilité financière du projet.
La Région bruxelloise regorge d'immeubles de bureaux vides et "à rénover" qui se louent difficilement (On commence même à les reconvertir tout doucement en logements). De plus, aux portes de Bruxelles et à proximité de l'aéroport de Zaventem, le projet flamand UPLACE inclut déjà +/- 40.000 m2 dédiés à ce secteur.
Il n'était pas vraiment opportun d'en rajouter une couche! 

EUROPEA - NEO change de nom, de look et d'objectifs - Urbanisation du plateau du Heysel - Bruxelles-Bruxellons
EUROPEA - NEO change de nom, de look et d'objectifs - Urbanisation du plateau du Heysel - Bruxelles-Bruxellons
MALL OF EUROPE

Le nouveau centre commercial "shopping-cinémas-restaurants" s'étendra sur 81.000 m2 (dont une partie sous-terraine).
La surface commerciale initialement prévue est respectée et intègre l'accès au nouveau complexe KINEPOLIS avec 21 salles entièrement numérisées et 4.000 places.
Il accueillera près de 200 boutiques-stores avec des espaces et des façades-vitrines de 7 mètres de hauteur susceptibles de séduire des marques de renommée internationale.
Les clients et visiteurs y trouveront également une trentaine de restaurants et tavernes disposés autour d'un "patio-atrium" intérieur avec des terrasses extérieures offrant une vue sur l'Atomium et les espaces verts.
UNIBAIL-RADAMCO s'engage sur "une qualité et des services irréprochables: propreté et sécurité maximale, services de portier, crèche, espaces de repos et de détente, kiosque d'informations et hôtesses...pour donner forme à l'une des destinations de shopping les plus attrayantes d'Europe"
Bon, c'est sûr qu'ils ne vont pas dire le contraire !
Une chose est acquise: ils disposent des compétences et de  l'expérience en la matière et ils se donnent les moyens de tenir leurs promesses...
Qui vivra, verra !

Il faut néanmoins s'attendre à une forte résistance d'UNIZO (*) qui, depuis le départ s'oppose à la "mégalomanie" de ces grands centres commerciaux trop proches les uns des autres qui menacent l'entreprenariat et la viabilité des commerces existants dans le centre-ville et les quartiers avoisinants.

(*) UNIZO = association des commerçants et entrepreneurs indépendants

EUROPEA - NEO change de nom, de look et d'objectifs - Urbanisation du plateau du Heysel - Bruxelles-Bruxellons


EUROPEA - NEO change de nom, de look et d'objectifs - Urbanisation du plateau du Heysel - Bruxelles-Bruxellons


EUROPEA - NEO change de nom, de look et d'objectifs - Urbanisation du plateau du Heysel - Bruxelles-Bruxellons

QUESTION LOGEMENTS...
En plein boom démographique, ce problème crucial pour la Région bruxelloise ne trouvera certainement pas de solution miracle sur le plateau du Heysel.
D'une part, le gouvernement bruxellois et le ministre du logement Christos Doulkeridis peuvent faire une croix définitive sur l'idée de profiter de l'espace laissé vacant par la future disparition programmée du vénérable Stade Roi Baudouin pour accroître l'offre de logements "à vocation sociale" sur le site.
(Pour mémoire, cette nouvelle avait été annoncée publiquement et avec enthousiasme il y a tout juste un an...en mai 2013)
D'autre part, si le cahier des charges initial de "NEO" prévoyait de 575 à 750 logements, le nouveau projet en annonce 590...soit 15 de plus que le minimum prévu. Ce n'est donc pas le segment de l'habitat qui tire avantage de l'important rétrécissement de la surface de bureaux.

Le promoteur sélectionné donne clairement priorité au tandem "activités commerciales" et "activités de loisirs".
Reste à savoir si les pouvoirs politiques pourraient renoncer à l'idée du Centre de Congrès et de l'hôtel de standing qui ne font pas partie de cette phase du projet. Cette décision libérerait de l'espace potentiel pour du logement supplémentaire mais rien n'est moins sûr car le tout puisant Brussels Expo y tient dur comme fer.
(Pour mémoire, ce "Centre de Congrès + Hôtel" n'avait pas suscité un fol enthousiasme auprès d'éventuels promoteurs lors d'un premier appel à projets...au point qu'il avait fallu le relancer...faute de candidats)

Restons positifs ! 
Le nouveau quartier "EUROPEA" inclut l'implantation d'une maison de repos pour les Seniors, de deux crèches pour les enfants et de nombreux espaces verts.

Vidéo de présentation du projet EUROPEA (Bureau d'architecture Art & Build)





EUROPEA - NEO change de nom, de look et d'objectifs - Urbanisation du plateau du Heysel - Bruxelles-Bruxellons

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos commentaires, suggestions, précisions ou corrections éventuelles sont toujours les bienvenus et nous y répondons avec plaisir.